Tests de résistance

La supervision bancaire européenne utilise des tests de résistance (stress tests) pour évaluer le niveau de préparation des banques aux chocs financiers et économiques. Les résultats de ces tests de résistance permettent aux autorités de surveillance de détecter les vulnérabilités des banques et d’y faire face de façon précoce dans le cadre du dialogue prudentiel avec les banques.

Types de tests de résistance

La BCE conduit plusieurs types de test de résistance.

  • Tests de résistance annuels
  • Tests de résistance dans le cadre d’une évaluation complète (vérification à grande échelle de la santé financière des banques, consistant en un test de résistance et un examen de la qualité des actifs, qui aide à s’assurer que les banques sont suffisamment capitalisées pour résister à des pertes)
  • Tests de résistance à des fins macroprudentielles (centrés sur la stabilité financière et les conséquences à l’échelle du système et non pas sur les banques prises individuellement)

Outre ces tests, des banques individuelles ou des groupes de banques peuvent également être soumis à des tests de résistance spécifiques, si nécessaire.

Tests de résistance annuels

Le droit de l’Union européenne exige de la BCE qu’elle effectue, au moins une fois par an, des tests de résistance sur les banques soumises à la surveillance prudentielle. Les résultats de ces tests de résistance annuels contribuent de façon importante au SREP mené la même année.

Directive sur les exigences de fonds propres (article 100)

Tests de résistance de l’ABE conduits à l’échelle de l’UE et tests de résistance du SREP

Tous les deux ans, l’ABE effectue des tests de résistance à l’échelle de l’UE en coopération avec la BCE, le Comité européen du risque systémique (CERS) et les autorités nationales de surveillance. L’échantillon constitué pour le test couvre les plus grandes banques importantes directement supervisées par la BCE. L’exercice est fondé sur la méthodologie et les modèles de l’ABE alors que les scénarios et les principales hypothèses sont élaborés en commun par l’ABE, le CERS, la BCE et la Commission européenne. L’ABE publie les résultats relatifs à chaque banque et les résultats agrégés.

Les années où l’ABE conduit son test de résistance à l’échelle européenne, la BCE applique son propre test de résistance aux banques soumises à sa supervision directe non incluses dans le test de l’ABE. Ce test de la BCE fait partie du SREP annuel. Il utilise la méthodologie de l’ABE adaptée aux besoins des plus petites banques importantes afin de permettre un traitement proportionné. Les résultats sont alors publiés par la BCE.

En raison des circonstances extraordinaires occasionnées par la pandémie de coronavirus (COVID-19), l’ABE a décidé de surseoir au test de résistance à l’échelle de l’UE jusqu’en 2021. La BCE soutient cette décision et a également reporté à 2021 son test dans le cadre du SREP 2020, dans le but est d’alléger les contraintes opérationnelles des banques et de leur permettre de mieux se concentrer sur la continuité de leur cœur de métier, et notamment de soutenir leurs clients.

Tests de résistance thématiques

Les années où l’ABE n’effectue pas de test de résistance à l’échelle de l’UE, la BCE applique aux établissements importants qu’elle supervise directement des tests de résistance à des chocs spécifiques. Ces tests sont conduits en coopération avec les autorités nationales de surveillance. La BCE a publié les résultats sur une base agrégée.

Analyse de sensibilité du risque de liquidité 2019 - terminée

En 2019, la supervision bancaire de la BCE a testé la capacité de résistance des banques aux chocs idiosyncratiques de liquidité calibrés sur la base des crises récentes.

Les résultats de l’exercice ont été largement positifs : les banques ont fait état de périodes de survie assez longues pendant lesquelles elles disposaient de la trésorerie et de garanties suffisantes pour avoir le temps de déployer leurs plans de financement d’urgence.

Toutefois un certain nombre de questions méritent attention : courtes périodes de survie en devises ; risques de cloisonnement pour certaines banques ; stratégies d’optimisation des ratios de liquidité à court terme (LCR) ; champ d’amélioration des pratiques de gestion des garanties et sous-estimation générale de l’incidence négative d’un abaissement de notation. L’exercice a également mis à jour certains problèmes de qualité des données dans les déclarations réglementaires. Ces résultats contribueront à améliorer la qualité des informations prudentielles dans le futur.

Les résultats ont étayé l’évaluation de l’adéquation de la liquidité des banques et de leur gouvernance des risques, mais ils n’ont pas eu d’incidence directe sur les exigences prudentielles de fonds propres

Analyse de sensibilité sur le risque de taux d’intérêt dans le portefeuille bancaire (IRRBB) 2017 - terminé

Tests de résistance dans le cadre des évaluations complètes

Les tests de résistance sont l’un des deux piliers de l’évaluation complète, qui consiste en une vérification de la santé financière qui aide à s’assurer que les banques sont suffisamment capitalisées pour résister à d’éventuels chocs financiers. Les évaluations complètes sont effectuées soit :

  1. lorsqu’une banque est classée comme importante et est dès lors supervisée directement par la BCE
  2. lorsqu’une coopération rapprochée est établie entre un État membre de l’UE n’appartenant pas à la zone euro et la BCE, ou
  3. au cas par cas, lorsque des circonstances exceptionnelles appellent une telle évaluation

Ces tests de résistance s’appuient sur la méthodologie des tests de résistance de l’ABE, mais ils peuvent être adaptés pour tenir compte des circonstances particulières de chaque établissement.

Méthodologie des tests de résistance de l’ABE

Tests de résistance à des fins macroprudentielles

La BCE conduit également des tests de résistance à des fins macroprudentielles et de stabilité financière. Ils sont généralement centrés sur les conséquences à l’échelle du système plutôt que sur chaque banque et sont conduits du haut vers le bas (sans implication des banques). Les résultats sont publiés régulièrement dans les Financial Stability Reviews et les Macroprudential Bulletins.

novembre 2019
Financial Stability Review - 3.2 Evaluating the resilience of the euro area banking sector
29 octobre 2019
Macroprudential Bulletin - The disciplining effect of supervisory scrutiny on banks’ risk-taking: evidence from the EU‑wide stress test
27 mars 2019
Macroprudential Bulletin - A bird’s-eye view of the resilience of the European banking system: results from the new macroprudential stress test framework

Cette page est actualisée en permanence afin de refléter les derniers développements concernant les exercices de tests de résistance menés par la BCE.