Évaluation des risques

Chaque année, la supervision bancaire de la Banque centrale européenne (BCE) répertorie et évalue, en étroite coopération avec les autorités de surveillance nationales, les risques auxquels font face les banques de la zone euro. La définition des priorités prudentielles et des grands axes du suivi et de l’analyse réguliers des risques qui pèsent sur les banques supervisées s’appuie sur les résultats de cet exercice.

Évaluation des risques 2020

Cartographie des risques réalisée par le MSU

Les principales conclusions de l’exercice d’évaluation des risques sont présentées dans la cartographie des risques établie par le mécanisme de surveillance unique (MSU). Cette cartographie illustre les grands facteurs de risque auxquels les banques supervisées devraient être soumises sur un horizon de deux à trois ans.

Cartographie des risques réalisée par le MSU pour 2020

Source : BCE et autorités compétentes nationales.
*Le risque d’exécution afférent aux stratégies relatives aux prêts non performants (non-performing loans, NPL) des banques ne concerne que les établissements présentant des niveaux élevés de NPL.
**Les risques liés au changement climatique sont davantage significatifs sur un horizon à plus long terme (un horizon supérieur à trois ans, par exemple).

La cartographie des risques établie par le MSU offre une vue d’ensemble de la zone euro qui ne met en évidence que les principaux facteurs de risque. Elle ne constitue donc pas une liste exhaustive des risques auxquels sont confrontées les banques soumises à la surveillance prudentielle. Les facteurs de risque ne doivent pas être considérés de façon isolée, car ils peuvent en déclencher d’autres et se renforcer mutuellement.

Principaux facteurs de risque

Il existe d’autres facteurs de risque : le risque d’exécution afférent aux stratégies relatives aux NPL des banques, l’assouplissement des critères d’octroi de crédit, la réévaluation des risques sur les marchés financiers, les manquements de la part des banques/le blanchiment de capitaux/le financement du terrorisme, le Brexit, les perspectives mondiales et les incertitudes géopolitiques, les réactions aux réglementations et les risques liés au changement climatique.

Informations concernant les précédents exercices d’évaluation des risques :