COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La BCE annonce de nouvelles avancées dans son approche prudentielle des encours de NPL

11 juillet 2018

  • La BCE entend traiter les encours de NPL en définissant des attentes prudentielles spécifiques à chaque banque pour les provisionnements correspondants
  • L’objectif est d’atteindre, à moyen terme, une même couverture des encours et des flux de NPL
  • Les attentes spécifiques aux banques seront déterminées en fonction de leur ratio actuel de NPL et de leurs principales caractéristiques financières, en veillant à la cohérence entre banques comparables

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce jour de nouvelles avancées dans l’approche prudentielle qu’elle applique au traitement des encours de prêts non performants (non-performing loans, NPL) dans la zone euro. Cette approche s’inscrit dans le sillage des travaux déjà menés dans ce domaine, à savoir les stratégies des banques pour la réduction des NPL, et de l’addendum relatif au provisionnement pour les nouveaux NPL. Elle instaure un cadre uniforme pour la réduction des encours de NPL dans le contexte du dialogue prudentiel, à travers des attentes prudentielles propres à chaque banque visant à parvenir à un provisionnement adéquat des NPL existants, contribuant ainsi à la capacité de résistance de l’ensemble du système bancaire de la zone euro.

Sur la base de cette approche, la supervision bancaire de la BCE intensifiera le dialogue avec chaque banque afin de définir ses attentes prudentielles. Les attentes prudentielles spécifiques aux banques seront basées sur un étalonnage de banques comparables et seront fonction du ratio actuel de NPL et des principales caractéristiques financières de chacune d’entre elles. Il s’agit ainsi d’approfondir les progrès dans la réduction des risques existant dans la zone euro et de parvenir, à moyen terme, à une même couverture des encours et des flux de NPL.

La décision fait suite à plusieurs initiatives de la BCE visant à traiter la question des niveaux élevés de NPL dans la zone euro. En mars 2017, la supervision bancaire de la BCE a publié des lignes directrices offrant aux banques une panoplie d’outils efficaces pour le traitement des NPL. Dans le cadre de ces lignes directrices, les banques présentant un niveau élevé de NPL ont été tenues d’approuver des stratégies de traitement des encours de NPL. En mars 2018, la supervision bancaire de la BCE a publié un addendum à ces lignes directrices énonçant des attentes prudentielles relatives au provisionnement pour les nouveaux NPL.

Les travaux effectués jusqu’à présent ont permis de réaliser des progrès significatifs dans la réduction des NPL, dont le ratio est revenu de 8 % en 2014 à 4,9 % au quatrième trimestre 2017 pour les établissements importants. Le niveau agrégé actuel des NPL reste cependant nettement trop élevé par rapport aux normes internationales et de nouveaux efforts doivent être accomplis pour traiter la question des NPL de façon adéquate dans la zone euro.

Pour toute demande d’informations, les médias peuvent s’adresser à M. Andrea Zizola (tél. : +49 69 1344 6551).

Contacts médias