Évaluation complète

La Banque centrale européenne (BCE), en coopération avec les autorités nationales de surveillance, mène des vérifications de la santé financière des banques qu’elle supervise directement. Ces évaluations complètes aident à s’assurer que les banques sont suffisamment capitalisées et qu’elles sont à même de résister à d’éventuels chocs financiers.

Elles sont réalisées soit régulièrement, soit de façon ponctuelle :

  • évaluation complète régulière : bilan de santé initial de banques récemment classées comme importantes (c’est-à-dire dorénavant supervisées directement par la BCE) ;
  • évaluation complète ponctuelle : évaluation déclenchée par des circonstances exceptionnelles.

Objectifs

Transparence Améliorer la qualité des informations disponibles sur la situation des banques
Assainissement Détecter les problèmes et mettre en œuvre les mesures correctrices nécessaires
Renforcement de la confiance Assurer toutes les parties prenantes que les banques sont fondamentalement saines et crédibles

Méthodologie

L’évaluation complète repose généralement sur deux piliers principaux :

  • un AQR destiné à accroître la transparence en ce qui concerne les expositions des banques. Il portait notamment sur l’adéquation entre la valorisation des actifs et des garanties et les provisions correspondantes ;
  • un test de résistance effectué en étroite collaboration avec l’ABE afin de tester la capacité de résistance des bilans des banques.

La méthodologie utilisée est exposée dans les documents ci-dessous (en anglais) :

Examen de la qualité des actifs – Manuel pour la phase 2
Test de résistance à l’échelle de l’Union européenne – Note méthodologique

Résultats

Chaque évaluation complète se termine par la publication agrégée des résultats d’ensemble et des données relatives à chaque banque.

Les risques détectés sont traités par les autorités de contrôle bancaire dans leur travail quotidien. En particulier, les résultats sont pris en compte dans l’évaluation continue des risques pesant sur les banques, de leurs dispositifs de gouvernance et de leur situation en matière de fonds propres et de liquidité, dans le cadre du processus de contrôle et d’évaluation prudentiels (Supervisory Review and Evaluation Process, SREP).

2016
2015
2014