Qualité des actifs

La supervision bancaire européenne accorde une attention particulière à la qualité des actifs bancaires, car une faible qualité de ces actifs pèse sur les fonds propres des banques et, par conséquent, sur leur solidité financière.

Risque de crédit

Si une banque tarde à reconnaître une détérioration de la qualité de ses actifs et la gère mal, des prêts non performants peuvent rapidement s’accumuler à son bilan, pour une période assez longue, et il lui est alors plus difficile de soutenir ses clients viables et de favoriser une reprise économique plus rapide.

- Andrea Enria, président du conseil de surveillance prudentielle

Qu’entend-on par « qualité des actifs » ?

Pour les banques, les prêts qu’elles octroient aux entreprises et aux ménages sont des actifs. Les intérêts perçus sur ces actifs représentent une part essentielle de leurs revenus et de leurs bénéfices, tandis que le risque de non-remboursement des prêts est la plus grande menace pesant sur elles. Plus ce risque de crédit est élevé, plus la qualité des prêts, ou « qualité des actifs », est faible. Lorsque la qualité de leurs actifs diminue, les banques doivent détenir davantage de fonds propres pour couvrir le risque de crédit, et accroître leurs provisions afin de pouvoir faire face aux pertes attendues.

Qualité des actifs

En cas de crise économique, la qualité des actifs est une préoccupation centrale, alors que de nombreux emprunteurs se trouvent dans l’incapacité de rembourser leurs crédits et que le volume de prêts non performants augmente. Pour limiter les pertes ainsi que leurs répercussions sur leur solidité et leur capacité de prêt, les banques doivent appliquer en permanence des critères rigoureux d’octroi de crédit, surveiller activement la qualité de leurs actifs et traiter de façon proactive leurs prêts non performants.

Supervision bancaire et qualité des actifs

Prêts non performants

Prêts non performants

Une banque doit classer comme non performant tout prêt en souffrance depuis au moins 90 jours ou tout prêt dont elle estime que le débiteur pourrait ne pas rembourser. Les prêts non performants sont un problème majeur que les banques et les autorités de surveillance doivent traiter.

En savoir plus


Risque de crédit

Risque de crédit : dernières évaluations prudentielles

Chaque année, les superviseurs évaluent les risques pesant sur les fonds propres des banques, dans le cadre du processus de contrôle et d’évaluation prudentiels (supervisory review and evaluation process, SREP). Le risque de crédit est un élément fondamental de cette évaluation. Consultez la dernière évaluation annuelle du risque de crédit.

En savoir plus


Mesures de réponse à la crise

Mesures prises face à la crise

En irriguant l’économie avec les prêts qu’elles accordent, les banques jouent un rôle crucial. La Banque centrale européenne (BCE) a pris plusieurs mesures de soutien pour que les banques puissent continuer de prêter aux entreprises et aux ménages même pendant la crise du coronavirus.

En savoir plus